index du blog

http://warhammer-old-school.blogspot.comImage HTML map generator

LE SAVIEZ-VOUS ? / LES SECRETS DE LA COUVERTURE DE WFRP1


Je me posais la question, l'autre jour, de savoir qu'elle était l'illustration qui représentait le mieux WFRP1. Assez rapidement, s'est imposé à mon esprit celle de la couverture du livre des règles. Il ne fallait pas aller chercher bien loin. C'est d'ailleurs l'image que j'ai choisi comme en-tête de ce blog. Oui, il faut bien l'admettre, il s'agit surement d'une des représentations les plus iconiques de WFRP. Et pourtant, ses origines cachent quelques secrets et anecdotes.  


Ce dessin a été réalisé par John Sibbick, un illustrateur freelance Britannique. Son travail dans le fantastique est surtout connu pour les nombreuses illustrations de couvertures et intérieures qu'il a fait pour les livres dont vous êtes le héros Fighting Fantasy (Défis Fantastiques chez nous). A la fin des années 80, il collabore avec Games Workshop pour lesquels il produit les non moins illustres illustrations de WFB3 et du supplément Realm of Chaos : Slaves to Darkness. Il réalise également de nombreuses couvertures pour le magazine White Dwarf. 

Le numéro 90 du magazine White Dwarf à l'occasion de son 10ème anniversaire, la couverture du supplément Slaves to Darkness et celle de WFB3

Blacksand, Dungeoneer et surtout Midnight Rogue, connu chez nous sous le nom de "Les Rodeurs de la Nuit".

En fait, cette illustration relate un épisode des aventures des célèbres Félix et Gotrek, "The Dark Beneath the World", du roman Trollslayer de William King. Plus précisément, a postériori, son auteur a fait coïncider l'action de son récit avec le dessin : WFRP1 a été édité en 1986 alors que l'écriture de Trollslayer lui est bien postérieure. William King étant lui-même à l'époque un joueur de WFRP, on peut imaginer que son dessin illustre une aventure du groupe de joueurs dont il faisait partie.


Le dessin authentique, dans sa totalité.

Nous y voyons Gotrek Gurnisson, le massacreur de Géants, accompagné d'Aldred - qui est nommé Aldebrand dans le roman - "Fellbalde" Kemler (dont j'ai déjà parlé ici), du magicien Johann Zauberlich - qui pour l'anecdote est une caricature de Jeremy Paxman, sombre inconnu pour nous, qui est un intervenant de la vie médiatique Britannique - et de Jules Gascoigne, un éclaireur Bretonnien de Quenelles. Nos aventuriers, entrain d'explorer les ruines de la cité naine perdue de Karak aux Huit Pics, sont aux prises avec deux bandes rivales de gobelinoïdes, l'une menée par un Ogre punkoïde, l'autre par un démon.

Et voici une ébauche de travail trouvé sur l'incontournable site d'Orlygg, Realm of Chaos 80s.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire